Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
O.C.I.C. Organisation Citoyenne d'Information contre la Corruption.

Ecoeurement citoyen.

Pierre

Concernant le réseau de Zandvoort, les autorités belges font malheureusement preuve d’une évidente mauvaise foi.

(suite du parcours de Marcel Vervloesem)

 

Elles nient toute connexion avec le réseau de Tamise-Madère alors que des noms semblables apparaissent dans les deux dossiers et que d’ailleurs ce sont les affaires de Tamise qui ont mis les enquêteurs privés sur la piste de Zandvoort !

 

Quant à la chose principale, à savoir la recherche de l’identité des enfants qui apparaissent sur les centaines de photos trouvées sur le CDrom de Zandvoort, on se demande comment la police pourra parvenir à retrouver ceux-ci tant que l’on ne publiera pas les images des enfants concernés. A contrarie, il faut savoir qu’il a suffi de la diffusion d’une seule image à la TV allemande lors de l’explosion "Zandvoort" pour que l’on retrouve un abuseur et les milliers d’images en sa possession.

 

 

La photo représentant un très jeune enfant avait été reconnue par la puéricultrice de celui-ci qui en informa aussitôt la police. Celle-ci organisa derechef une perquisition au domicile du père et l’on trouva une grande quantité de matériel concernant la pornographie enfantine.

 

On continue aujourd’hui de discréditer Vervloesem en continuant des manoeuvres judiciaires à son encontre, certaines basées sur de fausses informations (on a par ex mis par erreur sur son casier judiciaire les fautes commises par d’autres Vervloesem ...), en alimentant la presse de ces calomnies (on a suscité ainsi la parution d’articles diffamatoires à son sujet) et en menant systématiquement une campagne de désinformation.

 

La tactique est utilisée actuellement contre toutes les personnes engagées dans ce même combat : elle semble porter ses fruits, puisque l’opinion désorientée en arrive à ne plus rien comprendre de ces affaires et finalement à s’en désintéresser

 

 

Conclusions

 

 

La publication de documents et autres recherches effectuées par Morkhoven, d’autres associations et par la presse, se substituent aux responsabilités et aux tâches des organes officiels.

Il n’en aurait pas été question, si depuis des années, ceux-ci ne faisaient pas preuve d’une consternante carence et d’un manque d’humanité déplorable concernant ces affaires. L’affaire Dutroux, en Belgique, que les autorités essayent de présenter comme un cas de perversion isolée peignant le criminel comme un fou voulant agrandir sa famille, alors que des dizaines de témoins le décrivent comme un petit pourvoyeur, rouage d’un système mafieux fonctionnant avec une totale impunité, constitue la démonstration dramatique d’un dysfonctionnement intolérable et monstrueux.

L’aveuglement des autorités dès la mise à nu de réseaux ébranle profondément la confiance que les citoyens voudraient avoir en la Justice.

Le manque d’écouté, le scepticisme ou, pire, le dénigrement systématique à l’égard des victimes ne fait plus de doute quant aux volontés de "révisionnisme". Concernant les affaires de pédosexualité, les chercheurs ont l’impression d’avoir mis à nu récemment, ce que l’on peut considérer un des plus anciens tabou de l’humanité. Jusqu’à présent ils ont aussi l’impression de crier dans le désert. Les autorités, hélas, ne semblent disposées à vouloir dénoncer ni les organisateurs de réseaux ni les abuseurs eux-mêmes.

Pourquoi cet étouffement répété de scandales concernant ce que nous avons de plus cher, concernant notre avenir, en un mot concernant nos enfants ? L’inertie criminelle ne s’explique pas seulement par la naïveté, l’incompétence ou la bêtise. L’inertie criminelle peut aussi s’expliquer une la volonté délibérée d’effacer les affaires concernant trop de gens haut placés ! Les immenses difficultés et les campagnes de diffamations rencontrées pourraient constituer la preuve que l’on aurait "touché aux jouets des riches " !

Il est grand temps de briser la loi du silence. Il est grand temps de faire comprendre au peuple que c’est à ses enfants que l’on s’en prend et que l’on a décidé dene plus laisser faire ceux qui sont "au- dessus de tous soupçons" ?

 

Ecrit par Jan Boekens

 

-------------------------

 Dupliquez ces articles sur vos blogs : que la vérité éclate sur ce "noeud" belge et sur les étouffements de toutes les affaires pédocriminelles !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires